Une baby-shower est l’occasion de célébrer l’arrivée d’un ou plusieurs bébé et la future maman dans la joie, la bonne humeur et avec goût !
Attention : venant tout droit des Etats-Unis, le too much / kitsch n’est jamais loin. Prenez donc garde à ne pas vous étouffer sous un gâteau de couches ou avec une part des pires gâteaux jamais créés !
  1. Accueil
  2. »
  3. Parentalité
  4. »
  5. Organiser une baby-shower

Une baby-shower est l’occasion de célébrer l’arrivée d’un ou plusieurs bébé et la future maman dans la joie, la bonne humeur et avec goût !

Attention : venant tout droit des Etats-Unis, le too much / kitsch n’est jamais loin. Prenez donc garde à ne pas vous étouffer sous un gâteau de couches ou avec une part des pires gâteaux jamais créés !

Que vous organisez votre propre baby-shower, ou que vous l’organisez pour votre meilleure amie/sœur/cousine/etc, il n’y a pas de règle à proprement parler. C’est une baby-shower surprise mais doucement sur l’effet « surprise », au risque de déclencher un accouchement prématuré.

 

Pour organiser une fête aussi parfaite que celle que vous imaginez, plusieurs semaines seront nécessaires.

En effet, pour organiser une baby-shower, tout est question d’équilibre. Il faut que ce soit mignon sans tomber dans le cucul la praline, festif sans être déluré, le tout sans être soporifique. Une baby-shower se découpe en deux temps : les préparatifs et le jour J.

Avant de se lancer dans l’organisation d’une baby shower, il faut s’assurer que la future maman en a envie, et surtout, être de mèche avec le futur papa, ce qui vous aidera pour l’organisation.

Les préparatifs :

6 semaines avant

– La date : pour définir le jour de la baby-shower, consultez le futur papa, qui pourra vous renseigner sur l’agenda de la future maman. L’organisation de la baby shower est une étape indispensable ! En général, elle a lieu 4 à 6 semaines avant le terme, idéalement durant le 7ème mois de grossesse et se déroule souvent l’après-midi.

– Le lieu : l’idéal est d’organiser la baby shower au domicile des futurs parents, mais cela peut s’avérer difficile de garder la surprise intacte. Faites-vous à nouveau aider par le papa pour faire diversion le jour J avec des excuses tel que « chérie je t’ai offert une séance spa / massage / manucure / pédicure et on enchaîne sur un restau » et vous laisser ainsi le champ libre pour installer / décorer / recevoir les invitées.

– La liste des invité(e)s : il n’y a pas de règle, mais c’est souvent une fête entre filles (plus propice aux confidences). Il vous faudra contacter ses plus proches amies / collègues / sœur(s) / cousine(s)…

– Le budget : ce n’est pas parce que vous organisez la baby shower que vous devez prendre en charge tout l’aspect financier. N’hésitez pas à demander l’implication du papa et une participation aux invitées.

– Le thème : En tant que meilleure amie de la maman, vous connaissez forcément ses goûts. La tendance est au pastel, mais tout est possible: tropical, mini animaux, nuages… Y’a plus qu’à choisir !

5 semaines avant

– Les invitations : vous pouvez tout à fait envoyer des invitations homemade, ou des cartes d’invitations toute-faites mais un joli mail / un texto / un appel feront aussi l’affaire. N’hésitez pas à partager le travail avec le papa, dans le cas où il vous manquerai des infos. Bien préciser aux invitées qu’il s’agit d’une baby shower SURPRISE. Pour une meilleure organisation, créer une conversation partagée sur Messenger ou Whatsapp, qui vous permettra d’échanger en temps réel avec tout le monde.

4 semaines avant

La décoration : il faut afficher clairement le thème de la fête, un élément de déco fort est donc indispensable. En fonction de s’il s’agit d’une baby shower fille ou d’une baby shower garcon , de gros ballons mylar lettres pourront former le mot « BABY », « GIRL » ou « BOY » etc. Qui dit baby shower, dit Sweet Table, alors on ne lésine pas sur les détails adorables : caissettes à cupcakes, de la jolie vaisselle en papier, des lampions et pompons, des ballons de baudruche en tout genre, une adorable guirlande fanion, et pourquoi pas une lightbox. Il faut les choisir en fonction du thème que vous aurez déterminé au préalable. La déco baby shower donne le ton de votre fête, elle doit être cohérente et harmonieuse ! Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez également opter pour un kit tout-fait avec tous les indispensables pour une déco baby shower originale et si vous avez un manque d’inspiration, vous pouvez trouver des idées sur Instagram ou Pinterest !

Et pour le menu de la Sweet Table (ou candy bar), des petites douceurs salées et sucrées : les cupcakes ont toujours la cote + une bonbonne de bonbons + des brochettes de fruits ou de bonbons + des cakes salés. Un buffet simple, mais efficace. La cerise sur le gâteau c’est justement un beau gâteau pour couronner le tout, avec pourquoi pas, une forme originale ! Pour ceci, il vous suffira de vous munir d’un superbe emporte-pièce et le tour sera joué ! Si vous ou une des invitées êtes pâtissières dans l’âme, lancez-vous dans la réalisation d’un layer cake. Plus c’est haut, plus c’est beau. Dans le cas contraire, pensez à commander un gâteau à un pâtissier.

Et établissez une liste de tout ce dont vous aurez besoin, en fonction du nombre d’invitées et de la taille du lieu.

3 semaines avant

– Le(s) cadeau(x) :  Attendez-vous à une pluie de cadeaux pour la future maman et le bébé ! La tradition veut qu’on offre à la future maman un gâteau de couches et des produits pour bébé. Encore une fois, il n’y a pas de règle. Offrir un soin pour elle, un beau transat pour elle pour bébé peuvent être suffisant. S’il y a une liste de naissance, l’idéal est d’y piocher vos idées cadeaux. Autre option, un poil impersonnel mais valeur sûre, la petite enveloppe commune…

– Les jeux / DIY / ateliers : Si vous récupérez les cadeaux en amont, vous pourrez customiser leur emballage ou les emballer avec du papier cadeau original ! Et sinon, réalisez des cubes que vous pourrez disposer sur la Sweet Table par exemple. Vous pouvez les personnaliser en y ajoutant des détails liés à votre thème. Sans être trop psychorigide sur les timings, on vous conseille malgré tout de réaliser une « feuille de route » de la baby shower afin d’en faire un événement rythmé et agréable. On vous propose quelques jeux et activités un peu plus bas. Faites confiance à votre imagination et sollicitez celle des invitées.

– Répartition des tâches : à nouveau, ce n’est pas parce que vous êtes à l’initiative de la baby shower que vous devez tout gérer de A à Z. Demander de l’aide si vous en ressentez le besoin. La copine douée de ses mains sera ravie de créer des couronnes de fleurs en tissu (ou en papier) pour tout le monde. La Julia Child du groupe sera enchantée de s’occuper du buffet. L’amie alcoolo se réjouira quant à elle de préparer l’atelier cocktail, sans oublier un sans alcool pour la maman.

1 semaine avant

– Check général : les invitées, les missions assignées à chacune, les courses, la déco, le mood de la future maman… Un petit point s’impose à quelques jours de l’événement, en cas d’imprévu vous aurez le temps de trouver un plan B !

– Les goodies : facultatifs, mais ils feront de vous l’amie parfaite que tout le monde s’arrachera pour sa propre baby shower. L’idée est que chacune reparte avec un petit souvenir de la fête. De jolies pochettes en papier, des stickers, des confettis, des bonbons par milliers… Si vous vous y prenez en avance et avez le budget pour, vous pouvez réaliser des tote-bags personnalisés.

– Photographe : à moins d’avoir un très gros budget, vous n’aurez pas les moyens d’embaucher un photographe pour l’occasion. Essayez de récupérer un reflex qui incite à prendre de belles photos. Un trépied et on improvise un coin photobooth pour une séance photo inoubliable ! Profitez de cette évènement pour faire un bel album à la future maman ou remplir ensemble le premier album photo de bébé avec des photos d’un appareil jetable développé ou des photos numériques développé avec, par exemple, des appareils photomaton ou des services de développement en ligne.

Jour J – La baby shower

11H – La maison est libre, vous avez du renfort à vos côtés. Il faut installer la déco, la Sweet Table. Dedans / dehors, tout dépend du lieu et du temps. Gonfler les ballons (de baudruche et à l’hélium). Si le cœur vous en dit, réalisez une arche de ballons, un mur de ballons ou tout simplement une ou plusieurs belles grappes de ballons.

14H – Tout est prêt, les invitées sont arrivées et vous avez le cœur qui palpite d’excitation.

14H15 – Quand vous entendez le cliquetis des clés, vous dites toutes en cœur « surprise » (vous chuchotez même, rapport au risque de l’accouchement sur le palier).

14H16 – La future maman fond en larmes, le futur papa a l’œil qui brille. Il s’éclipse sans un bruit, la fête peut commencer.

14H20 – La maman a repris ses esprits, elle sait que tout ça, c’est vous, et son regard vous dit merci. Toutes ces semaines de préparation valaient le coup.

14h30 – La maman connaît tout le monde, mais tout le monde ne se connaît peut-être pas. Vous avez demandé au préalable à chaque invitée de vous envoyer une photo d’elle bébé que vous avez imprimée, avec la vôtre et celle que vous a donner sa mère, et à laquelle vous avez attribué un numéro. C’est parti pour le premier jeu : Who’s Who ? Bien sûr, vous ne participez pas, sinon c’est de la triche.

15H – Vous enchaînez sur un test à l’aveugle : un bandeau, une cuillère, des petits pots de bébé, et chacune doit en goûter trois. Pour les moins douées, vous avez même prévu un bavoir pour rester dans le thème.

15H30 – C’est le moment de se rafraîchir ! Débute alors un atelier Mocktail (cocktail sans alcool).

16H – On ouvre les cadeaux. Aux Etats-Unis, l’ouverture des cadeaux fait l’objet d’une activité à part entière : c’est une tradition, difficile d’y échapper, même si en France les envies divergent.

Vous avez disposé tous les présents sur une grande table, une petite table, une chaise ou un tabouret, suivant le nombre, le tout joliment décoré(e), et ils sont remis à la future maman dans un enthousiasme collectif. Vous avez même pensé à emballer des petites bricoles qui auront le mérite de faire rire l’assemblée comme le bouquin « La mère parfaite est une mytho » ou un petit tee-shirt rigolo « Maman t’es belle et sympa je comprends papa », etc.

16H30 – C’est l’heure de couper le gâteau ! Fait maison ou pas, il doit être beau car c’est une des stars de la fête. Et il peut carrément être au centre de toutes les attentions si c’est un « gender reveal cake ». Mais cela demande l’accord préalable de la maman et du papa. Si les parents n’ont pas encore révélé le sexe du bébé à leur proche, ils l’inscrivent sur un papier qu’ils glissent dans une enveloppe qu’ils vous remettent et que vous remettez à un pâtissier. Le pâtissier devra réaliser un gâteau « mystère » (extérieur neutre, intérieur explicite). Le sexe du bébé sera révélé lors de la découpe du gâteau, tadam !

17H30 – Le papa rentre, vous en profitez pour le désigner photographe officiel. Chacune attrape un accessoire photobooth et c’est parti pour une séance photo délurée.

19H-20H-21H – Les invitées repartent les unes après les autres. Vous restez et aidez à tout remballer et peut-être nettoyer.

Autre idée de jeu : « oserez-vous ? »

Un concours de rapidité : à celle qui enfilera à la maman une couche (taille adulte, on s’entend) le plus vite possible.

Conseil d’ami (Partie 1) : Si la future maman est superstitieuse mais qu’elle rêve d’une baby shower malgré tout, rien ne vous empêche de l’organiser à la naissance du bébé. Les préparatifs et le déroulé restent identiques.

Conseil d’ami (Partie 2) : Si vous êtes allergique aux stéréotypes (garçon = bleu / fille = rose) et que cela vous freine dans l’organisation d’une baby shower, sachez que tous les thèmes sont possibles et déclinables à l’envie !

 

Avec tous ces conseils, l’organisation de la baby-shower sera plus facile et la fête sera inoubliable. Amusez-vous et faite rêver la future maman.

À découvrir sur la boutique